Page 1 sur 1

nouvelle vidéo

MessagePosté: Lun Déc 10, 2007 10:04 pm
par nonok
Sur le site http://livevideo.com j'ai mis une nouvelle vidéo de Nena à la télé Ndr 1983 .

MessagePosté: Lun Déc 10, 2007 10:23 pm
par geister45
super, j'y fonce !!!
Et puis, je rajoute un lien où on peut lire une interview (en allemand) et voir 8 photos :
http://www.welt.de/kultur/article130703 ... ionen.html

C'est notamment dans cette interview qu'elle critique Rosenstolz avec lesquels elle nous avait pourtant livré une version délirante de "Du kennst die Liebe nicht" lors de son jubilé en 2002. Si qqn comprend ce changement, je suis preneuse de l'explication !

Photos, vidéos et musiques

MessagePosté: Mar Déc 11, 2007 12:40 am
par nonok
Geister45 , j'ai fait avec Google une traduction de l'article que tu cites ( pas terrible le moteur pour traduire ) , enfin en gros Nena dit qu'elle trouve certains groupes ( Rosenstolz entre autres ) malhonnêtes de jouer trop sur de la fausse émotion lors de leurs concerts .

merçi nonok et geister45

MessagePosté: Mar Déc 11, 2007 7:04 pm
par lena
Tout d'abord un grand merçi à nonok pour la vidéo et geister 45 POUR le document mais je comprend pas l'allemand.Nonok toi qui comprend l'allemand peux tu me le traduire,merçi a+++++++ :wink:

MessagePosté: Mar Déc 11, 2007 8:44 pm
par geister45
Pour toi Léna, je vais traduire l'essentiel

Premier album acheté par Nena elle-même : Paranoid de Black Sabbath quand elle avait 12 ans puis Angie. Puis après avoir entendu un album d'Eric Burdon et l'avoir vu en concert à Hagen, il est devenu son chanteur préféré à 13 ans

Welt lui demande ensuite si la musique a pour elle un caractère protecteur ("Cover me" peut vouloir dire "protège -moi" en anglais mais un "cover" désigne aussi tout simplement une reprise). Nena explique qu'elle a l'impression d'avoir passé toute son adolescence allongée dans sa chambre (à écouter des disques), ce qui avait un côté protecteur.

La musique lui a permis de se libérer de Hagen, elle a toujours su qu'elle ne pouvait pas y rester (un fardeau !)

A la question " quelle signification la musique a-t-elle pour vous maintenant ?", Nena répond que les vieilles productions de Burdon, Dylan, Jagger, Bowie, et N Young provoquent tjs des sentiments en elle, une sorte de sentiment de protection mais qui en même temps, peut faire un peu mal et qu'un album de reprises (de "Covers", donc) révèle quantité de choses sur la personne qui fait ces reprises.

Mention particulière pour "Darkness" de P Gabriel, et sur la façon de contrôler ses peurs.

Est-ce que la musique fonctionne comme un "amplificateur émotionnel" ? Nena répond qu '"écouter de la musique dans ce sens l'ennuie [difficile à traduire exactement en français, mais je pense que c'est globalement le sens] et qu'elle vit mieux depuis qu'elle a décidé de se détacher des émotions. (elle fait une référence au dalai lama)
Elle continue en fustigeant la "facilité émotionnelle", le sommet ayant été atteint le 11 septembre 2001, quand les gens se sont nourris [peut-être même complus] émotionnellement du malheur des autres, ce qui a d'ailleurs été perceptible dans la musique.

Elle ne cherche pas absolument à "jouer la comédie" dans ses concerts, c-à-d à se forcer à être triste si elle chante une chanson triste ; cette absence de "double jeu" lui permet d'établir une meilleure relation avec le public.

Welt lui demande si c'est pour cela qu'elle a évité de reprendre des titres de Rosenstolz et de 2raumwohnung, qui sont sans doute les deux groupes germanophones le plus impliqués dans le registre émotionnel.
Nena répond qu' "aucun des deux ne lui va et qu'elle trouve malhonnête d'exploiter l'émotion jusqu'à la nausée et qu'elle a aussi du mal avec Juli et Silbermond qui ne vivent pas du tout de la façon dont ils se mettent en scène..." Elle trouve l'humour important, d'où le fait qu'elle soit une grande fan de Rammstein.

L'article se conclue sur le fait que la musique permet d'exprimer le plus profond de nous-même; d'extérioriser notre monde intérieur (allusion à la pochette de l'album)...


Voilà en gros la teneur de l'article. Suivent les réactions des lecteurs, et certaines ne sont pas tendres avec Nena : critiquer 4 des groupes les plus populaires n'est pas très porteur.
C'est justement ce qui m'a fait réagir car j'aime bien Rosenstolz mais surtout parce que ça m'a rappelé exactement la controverse avec Modern Talking en 1985-86. Nena avait déclenché les hostilités publiquement et ça s'était vraiment retourné contre elle.

Photos, vidéos et musiques

MessagePosté: Mar Déc 11, 2007 9:11 pm
par nonok
Merci Geister45 pour ton travail de traductrice .

MessagePosté: Mar Déc 11, 2007 11:05 pm
par geister45
Merci, t'es trop gentil, Nonok :D

traductrice, c'est un grand mot ; c'est plutôt du bidouillage ! :oops: